Développement local : Le Feicom lance la 3e édition du prix des meilleures pratiques communales

La cérémonie s’est tenue le 29 mars 2019 à Yaoundé sous la présidence du ministre de la Décentralisation et du Développement local, Georges Elanga Obam.

C’est reparti avec le concours d’innovation et d’ingéniosité dans les pratiques communales de développement local. La 3e édition du Prix national Feicom organisée par le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) est désormais lancée. Le prix concerne les communes, communautés urbaines et leurs regroupements existant légalement. La cérémonie de lancement de ladite compétition a été organisée vendredi 29 mars 2019 à Yaoundé, sous la conduite de Georges Elanga Obam, ministre de la Décentralisation et du Développement local, sous les regards attentifs de tous les partenaires à ce prix. A savoir le directeur général du Feicom, Philippe Camille Akoa, le représentant du Programme des Nations unies pour les établissements humains (Onu-Habitat), par ailleurs partenaire technique, Doudou Mbye, ainsi que les autres acteurs nationaux du développement local au Cameroun. Le Prix national Feicom a pour objectif d’identifier, d’évaluer, récompenser et promouvoir les projets des communes, des communautés urbaines et leurs groupements, qui ont contribué à leur façon à l’amélioration des conditions et du cadre de vie des populations camerounaises, de manière remarquable et durable. Pour cette 3e édition, une innovation dans les domaines à récompenser : le développement économique local. Il s’ajoute ainsi aux quatre déjà existants. A savoir : la gestion des ressources ; la gestion des équipements et des infrastructures ; la gouvernance locale et le développement durable. D’un montant total de 100 millions de F, ce prix récompense treize récipiendaires sur la base de cinq critères : effet/impact, participation, transférabilité, durabilité et innovation. La récompense est destinée soit à l’amélioration des projets mis en compétition, soit à la réalisation d’autres projets. Les communautés urbaines et communes ont jusqu’au 29 mai 2019 pour déposer leurs dossiers. Les lauréats seront connus dès le 23 août 2019. La première édition de ce prix organisée en 2011 a été remportée par la commune de Bangangté pour son initiative « Hygiène et salubrité dans la ville». En 2016, le lauréat du Prix national Feicom était le syndicat des communes du Mbam-et noubou pour son initiative « Gouvernance intercommunale du service public de l’eau et de l’assainissement de base en milieu rural ». La course est lancée.

Avatar

Christophe Mercier


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!