Diplomatie : La Grande-Bretagne et le Cameroun en synergie

Le Chef de l’Etat, Paul BIYA a reçu en audience le Haut-commissaire du Royaume-Uni au Cameroun, Rowan James Laxton le 24 avril 2019 au Palais de l’Unité, avec au menu des échanges la sécurité et les actions humanitaires.

L’entretien entre le Président de la République Paul Biya, et le diplomate britannique, aura duré un peu plus d’une heure et demie au Palais de l’Unité, mercredi dernier. « Nous avons discuté d’un large éventail de questions bilatérales, régionales et internationales », a indiqué le Haut-Commissaire du Royaume-Uni, face à la presse. Rowan James Laxton a confié aux médias que les échanges ont été fructueux. Point essentiel de la rencontre : la sécurité et la situation humanitaire du Cameroun.  Notamment dans la région de l’Extrême-nord, en proie aux attaques du groupe terroriste Boko Haram et une crise humanitaire sans précédent.

Ancienne tutelle du Northern Cameroon, la Grande Bretagne est également préoccupée par la crise séparatiste qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Lesquelles sont le théâtre d’affrontements quasi-quotidiens entre armée régulière et groupes armés séparatistes. Avec, pour dommages collatéraux, des populations civiles. Causant là encore, une crise humanitaire, avec plus de 435.000 déplacés internes et 32.000 réfugiés au Nigéria voisin, selon l’ONU et le Ministère de l’administration territoriale qui a été chargé de construire une plateforme d’assistance aux populations avec le soutien des partenaires internationaux.

Face à ces crises, le diplomate britannique a affirmé que son pays est « déterminé à aider le Cameroun à surmonter les difficultés auxquelles il est confronté ». Avec pour objectif de « permettre au pays de tire le meilleur parti de son immense potentiel », a-t-il ajouté.

Le Cameroun a bénéficié par le passé du soutien du Royaume-Uni dans la guerre contre le groupe terroriste Boko Haram et la gestion des réfugiés. Londres est disposé à poursuivre ce soutien apprécié à sa juste valeur. Tout comme le Cameroun apprécie la position sans équivoque du gouvernement britannique en faveur de l’unité et de la paix suite aux velléités sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les deux dirigeants ont également abordé diverses questions liées à la coopération bilatérale. Notamment, dans le commerce, les investissements et le développement. Le Royaume-Uni est disposé à investir dans des secteurs porteurs ayant une incidence sur la qualité de vie des populations : l’énergie, le commerce, les logements sociaux, entre autres.

Avatar

Gérard Barbut


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!