Selon Aminatou Ahidjo, Kamto possède toujours sa carte d’adhésion du RDPC

La fille cadette du tout premier Chef d’Etat du Cameroun, ne s’est pas privée de faire des déclarations stupéfiantes au sujet de Maurice Kamto, qui continue d’entretenir des relations avec le pouvoir en place.

Aminatou Ahidjo, la fille du premier président du Cameroun, séjourne à Garoua depuis quelques jours dans le sillage de la campagne électorale aux élections locales, en faveur des candidats du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). A cette occasion,  révèle nos confrères d’actucameroun,  elle ne s’est pas privée de faire des déclarations étonnantes sur Maurice Kamto.

« Je ne sais pas si je suis en train de trahir un secret d’Etat. Mais, après la sortie de prison, Kamto a rencontré le président Biya 2 fois. Il vous l’a dit ? ».  A-t-elle révélé lors du meeting de Garoua le 02 février 2020 à la maison des femmes.

Prostitution politique de Kamto

Selon  la PCA du Palais des congrès, le président du MRC doit se montrer reconnaissant vis-à-vis de Paul Biya. Car, dit-elle, s’il est professeur aujourd’hui c’est grâce au président Paul Biya. « Kamto est l’un des plus anciens fonctionnaires du régime du président Biya. Mon père a vu Kamto et voulait que le président Biya le nomme Ambassadeur au Canada. Mais, Kamto avait un problème familial majeur et c’est un autre qui fût nommé » mentionne-t-elle.

De plus, de ce que les gens pensent, affirme la juriste, le leader du MRC continue à entretenir de bonnes relations avec le pouvoir en place. « Ça m’étonne qu’il encourage le désordre au Cameroun. Voilà ce que ses militants ignorent. C’est Maurice Kamto qui a parrainé son épouse Julie dans le RDPC. Cette dernière était militante du SDF. Ce monsieur n’a jamais démissionné du RDPC il a toujours sa carte d’adhésion sur lui. Il fut directeur de Campagne du RDPC dans la Mifi en 2011 », ajoute-t-elle.

La politologue ne s’arrête pas là. Elle croit savoir que Maurice Kamto et Penda Ekoka ont été les conseillers du président Biya de 82 jusqu’en 2012. « Ils ont toujours raté leur coup d’Etat scientifique. Si le pays va mal c’est la faute aux conseillers avant le président de la république. Mais le bas peuple ne voit que l’élu. Qu’ils arrêtent d’être des saints la nuit et les diables en journée ». Conseille la fille cadette du tout premier président de la République du Cameroun.

Grace à la clémence de Biya, il a retrouvé la liberté

Le Grand dialogue national convoqué par le président camerounais Paul Biya pour discuter avec tous les acteurs politiques camerounais a connu son épilogue en octobre dernier au Palais des Congrès de Yaoundé. Le président Paul Biya avait annoncé dans un tweet en français et en anglais, la libération de plusieurs responsables de l’opposition sans plus donner de précision sur les personnes concernées. Quelques heures après la clôture du Grand Dialogue National, le président camerounais a décidé de l’abandon des poursuites contre plus de 300 détenus. La présidente du tribunal militaire a alors décidé de l’abandon des charges contre l’opposant camerounais et de sa libération. Maurice Kamto est donc sorti de prison. Pour mémoire, Maurice Kamto a été arrêté suite aux dernières élections présidentielles qui avaient consacré la victoire de S.E Paul Biya pour un septième mandat. Le MRC de Maurice Kamto avait contesté les résultats et dénoncé le hold-up électoral. Il avait alors été arrêté en janvier dernier pour « insurrection et rébellion ». Un geste fort du Chef de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!