CHRACERH : Chantal Biya préside la cérémonie de l’arbre de Noël

La première dame, marraine du Centre hospitalier a distribué des cadeaux et partagé le bonheur de nombreuses mamans qui, grâce à la fécondation in vitro, ont pu vaincre l’infertilité.

Au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie et reproduction humaine (CHRACERH) Paul et Chantal BIYA, la tradition de la fête de la nativité a été respectée. Le 21 décembre 2019, la première dame a présidé la cérémonie de l’arbre de Noël. Pour ce nouveau rendez-vous au temple de la lutte contre l’infertilité situé à Ngousso, membres du gouvernement, autorités civiles et militaires, personnalités politiques et chefs traditionnels du département du Mfoundi, le personnel du CHRACERH avec à sa tête le Pr Jean Marie Kasia, de nombreuses dames devenues fières d’avoir vaincu l’infertilité, ont accueilli la marraine du CHRACERH.

Cette sortie de la première Dame a donné lieu à une communion populaire. Après avoir reçu le cadeau spécial des mamans, une statuette de Notre Dame du Mont Carmel,  Madame Chantal BIYA, dans une grande chaleur maternelle, a entamé la longue séquence de distribution des cadeaux. D’abord, dans la cour de l’hôpital pour les enfants du personnel ; ensuite, dans les salles d’hospitalisation pour les nouveau-nés avec des félicitations aux heureuses mamans ; enfin, dans l’amphithéâtre de l’institution pour les nourrissons. Après avoir serré de nombreuses mains, la marraine du CHRACERH a été raccompagnée par le Pr. Jean Marie Kasia, administrateur directeur général, qu’elle a félicité pour l’atteinte des objectifs triennaux.

2016-2019 : objectif 150 enfants

Les espoirs de maternité jadis enterrés ont été célébrés samedi dernier au CHRACERH. Au cours de cette visite, la marraine a revisité le chemin parcouru par le Pr. Jean Marie Kasia et son équipe. « De l’objectif prométhéen de 150 naissances dans une période triennale, nous sommes rendus à 170 naissances au terme des trois premières années d’existence », a reconnu l’administrateur directeur général du CHRACERH. Dans les détails il a envisagé un avenir prometteur. « Pour le futur, il nous faut d’abord préserver les acquis. Le président de la République nous a assignés plusieurs objectifs. Le premier était la fécondation in vitro dont les résultats sont connus. Le deuxième concerne la mise en place de la chirurgie mini-invasive, et la chirurgie endoscopique. Nous sommes à plus de 80% d’interventions gynécologiques réalisées par voie endoscopique », a souligné le Pr. Jean Marie Kasia.

La représentante des mamans a exprimé sa profonde reconnaissance au couple présidentiel pour la mise en place de ce centre hospitalier qui, en trois années d’existence, a su redonné assurance et  confiance à plusieurs familles au Cameroun et ailleurs.

Avatar

Nadia Dicka Lobe


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!