CAN féminine 2020 de handball : L’organisation se prépare

Un protocole d’accord entre le Cameroun et la Confédération africaine de handball a été signé le 24 mars à Yaoundé.

Le président de la Confédération africaine de handball (CAHB), le Dr Mansourou Aremou a effectué une visite à Yaoundé. Avant son départ, il a paraphé le protocole d’accord portant organisation au Cameroun de la Coupe d’Afrique des Nations dames de handball 2020. Un texte subdivisé en huit parties et comportant 20 articles, signé côté camerounais par le sénateur Raymond Mbita Mvaebeme, président de la Fédération camerounaise de handball (Fecahand), en présence du ministre des Sports et de l’Education physique, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi. Le protocole définit en termes d’obligations, l’engagement réciproque des deux parties sur les aspects financier, technique, médical, du contentieux et des récompenses. Au-delà du cahier de charges, le Dr Mansourou Aremou a milité pour la mobilisation de toutes les intelligences autour de la Fecahand, en vue de la réussite de l’évènement programmé en décembre 2020. De la même façon, il a souhaité avoir une équipe camerounaise compétitive, capable de vivre la compétition sur le terrain jusqu’à son terme. Ce qui passe nécessairement par une bonne préparation. Au cours de la cérémonie, Achille Batchi, chef de plateau à la CAHB, a procédé à la lecture des recommandations ayant sanctionné la visite d’inspection des infrastructures sportives, hospitalières et hôtelières. Le Palais des sports de Yaoundé répond aux standards des compétitions internationales. Toutefois, des mousses de protection devront être installées derrière les buts. Un nouveau revêtement de l’aire de jeu est préconisé. L’acquisition d’un logiciel d’affichage spécifique à la discipline est un impératif.

Répondant aussi aux normes, le site d’entraînement du gymnase de l’Ecole nationale des Travaux publics devra subir quelques modifications. Dans le but d’une aération du calendrier de la compétition et de favoriser la récupération des joueuses, la CAHB invite les autorités camerounaises à rechercher une deuxième salle de compétitions, dans la mesure du possible. Pareillement, il leur a été demandé de trouver dans la périphérie de la ville de Yaoundé, un établissement hôtelier destiné aux officiels de la CAHB. Le président de l’instance panafricaine de handball, effectuera prochainement des visites d’inspection au pays pour s’assurer de l’exécution des termes de l’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!