FECAFOOT : De nouveaux textes adoptés

Le processus électoral au sein de l’instance faitière suivra son cours bientôt, avec les nouveaux textes dévoilés le 10 0ctobre 2018 à Mbankomo.

Enfin le bout du tunnel pour la Fédération camerounaise de Football. Après plusieurs reports, les responsables de la structure sportive, se sont penchés mercredi dernier, au centre d’Excellence de Mbankomo, non loin de la cité-capitale Yaoundé.

L’assemblée générale extraordinaire que présidait le président du Comité de normalisation Me Dieudonné Happi, a pu déboucher vers des dispositions juridiques nouvelles. Il s’agissait notamment des statuts, des ligues décentralisées, du code électoral FECAFOOT, du règlement financier, et de la Chambre nationale des litiges entre autres. Ces nouveaux textes sont bien évidemment arrimés aux standards de la FIFA, et des lois locales, conformément à la volonté de tous les acteurs du processus.

Plusieurs points sont à retenir pour ces textes, dont 90 délégués qui feront désormais partie de l’assemblée générale, l’élection du président sera fait au scrutin uninominalà deux tours tout comme les 19 membres du comité exécutif. Autre innovation, le mandat du Président de la FECAFOOT d’une durée de quatre ans sera désormais renouvelable deux fois, pas plus. Les membres des commissions juridictionnelles, seront quant à eux élus, et non désignés comme par le passé, et répondront uniquement devant l’assemblée générale.

De plus, dans ses missions portant sur l’assainissement et la mise sur pied d’un modèle de gestion durable du football camerounais, le comité de normalisation avec l’assentiment de la FIFA, a mentionné à grand trait dans les nouveaux textes, que désormais, l’exercice du mandat de président de la FECAFOOT est incompatible avec les fonctions de Parlementaire, de membre du gouvernement, de Directeur général. Par exemple, tout sénateur qui nourrit l’ambition de présider aux destinées de la FECFOOT, doit d’abord démissionner de son poste de Sénateur avant de postuler pour la présidence de la FECAFOOT. Selon les auteurs de ces nouveaux textes, l’intention est d’avoir un président ordonnateur des fonds, plus disponible et justiciable sans grosse difficulté.

Reste maintenant à faire adopter les nouveaux textes avant l’ouverture d’un long processus électoral qui aboutira au mois de décembre 2018, à l’élection d’un nouveau président de la FECAFOOT. En attendant, les candidatures pour les élections départementales sont attendues du 23 octobre au 7 novembre, et le courant du mois de novembre pour les échéances régionales.

Christophe Mercier



Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter