Gouvernance publique : Le vrai faux débat autour de la Coupe du Cameroun

Le 30 juin 2019, le Ministre des Sports et de l’éducation physique a fait face à un débat étrange sorti des nouilles numériques, au sujet de l’allocation mobilisation à l’endroit des supporters. Le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, auteur d’un geste républicain et de transparence est une fois de plus sujet à une chasse aux sorcières.

Suivant la note officielle du Ministre des Sports et de l’Education physique daté du 28 juin 2019, qui annonçait le déblocage de 9 neuf millions de FCFA, pour la mobilisation et la participation des membres des diverses unités politiques et associations de femmes du Mfoundi, à la cérémonie solennelle de clôture de la saison sportive et la finale de la coupe du Cameroun du football, les réseaux sociaux se sont enflammés gratuitement. Cette modique somme d’argent a été mise à la disposition de Clémentine Essono, Présidente de la section OFRDPC à cet effet, et miraculeusement retrouvée sur la toile, fait office de vrai faux scandale financier.

En effet, la somme mis à disposition du leader politique local, visait effectivement à mobiliser des personnes pour se rendre au stade et assister à la clôture de la saison sportive sous la houlette du Président de la République Paul Biya, représenté par Joseph Dion Nguté, Premier Ministre Chef du Gouvernement. Tous les ministres et responsables de la Fédération Camerounaise de Football ont fait le déplacement de l’évènement. Il faut souligner que ce n’est point la première fois que les pouvoirs publics, mettent au profit des supporters, et du public pour la grand-messe de la Coupe du Cameroun, par le biais du Ministère des sports.

Un acte d’une haute importance et qui traduit de la transparence du numéro 1 ministériel, depuis son arrivée à la tête du département le 4 janvier 2019, suivant le réaménagement ministériel du Chef de l’Etat qui met sa confiance sur les hommes qu’il faut. Connu pour sa démarche républicaine, consciencieuse, de rigueur, depuis son poste de Conseiller Spécial à la Présidence de la république, Professeur d’Universités, aujourd’hui Ministre, Narcisse Mouelle Kombi, a su durant de nombreuses années, gagner le cœur des institutions nationales par la force des résultats et non de la tricherie. Un collectif tapis dans l’ombre, a donc utilisé le document, qui ne méritait point place publique, non seulement de façon illégale, mais ne se sont point doutés que cela se retournerait contre lui. Le Ministre Narcisse Mouelle Kombi, a su braver cet épisode par son silence légendaire, mais surtout par une réserve à nulle autre pareil, dont les détracteurs ne méritaient aucune force de ses propos mis en contribution quotidiennement pour accompagner le Chef de l’Etat, garant des institutions ;

10 jours après sa prise de fonction, le ministre Mouelle Kombi  avait saisi l’occasion pour écouter et discuter avec les responsables de la FECAFOOT, dans le sillage des bonnes pratiques des disciplines et son avenir. C’est ainsi que le président Seidou Mbombo Njoya  a rappelé la vision qui l’a porté à la tête de l’instance faitière, notamment redorer le blason de la FECAFOOT en vue d’affirmer un leadership continental du Cameroun en matière de Football, à travers trois axes : la modernisation de la gouvernance, la mobilisation des acteurs du football à travers l’unité et la pacification de la grande famille footballistique, ainsi que la conquête des lauriers sportifs.

Au terme, le MINSEP leur avait fait les recommandations suivantes, telles qu’organiser une large concertation avec tous les secteurs du football pour écouter les points de vue des différentes tendances, et amorcer une fois pour tout l’apaisement, la réconciliation dans la tolérance et l’implication de chacun en fonction de son profil, travailler en bonne intelligence et dans une synergie de compétences sans faille avec la tutelle..

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!