Cameroon Telecommunications : Judith Yah Sunday ouvre une nouvelle page

Le directeur général de l’opérateur historique des télécommunications a reçu, le 12 mars, les titres d’exploitation pour la téléphonie fixe, le mobile et le transport, des mains du ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng.

C’est officiel. La Cameroon Telecommunications (CAMTEL) a régularisé sa situation juridique et réglementaire, devenant le quatrième opérateur de téléphonie mobile au Cameroun. « Cette procédure s’insère dans le processus engagé par le gouvernement pour booster les performances de CAMTEL et permettre ainsi à l’opérateur public des télécommunications, de jouer efficacement le rôle qui est le sien, à savoir devenir le vecteur majeur de la transformation numérique au Cameroun », a annoncé le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng. En recevant du gouvernement, d’une part, trois conventions de concession pour l’établissement et l’exploitation de réseaux de communications électroniques fixe, mobile et de transport, à couverture nationale et ouvert au public, et d’autre part, les cahiers de charges desdites conventions, la CAMTEL comble le vide juridique qui causait un ensemble de dysfonctionnement dont les difficultés de mise en exploitation du réseau de communications électroniques mobiles à couverture nationale.

Un nouveau cap

Les conventions de concession acquises permettent à CAMTEL d’avoir des ressources additionnelles, et plus de pouvoir pour exercer ses activités. Elles lui permettent d’avoir un nouveau relai de croissance. Ceci est la résultante d’un processus démarré avec la signature par le président de la République, en 2019, des textes réorganisant cette entreprise créée en 1998. C’est un joli coup d’accélérateur donné aux réformes prônées par le directeur général, Judith Yah Sunday.

Le « change management », ou l’amélioration de la gouvernance avec un point d’honneur sur l’utilisation rationnelle des ressources, la restauration du respect de l’éthique dans les comportements au sein de l’entreprise, la promotion de l’esprit d’équipe, de responsabilité, et d’engagement pour un taux optimal d’assiduité gage de productivité pour l’entreprise.

Le « customer centricity », paradigme qui situe le client interne ou externe au cœur des attentions de CAMTEL. Une exigence traduite par une diligence dans le traitement des requêtes, une écoute patiente des doléances visant la satisfaction et garantissant la fidélisation du client.

Les grandes attentes

Camtel doit se positionner comme opérateur de téléphonie mobile, au même titre que les autres concessionnaires, accroissant sa compétitivité et son efficacité dans les domaines du transport et de la qualité de service, et en diversifiant son offre avec des coûts abordables. « CAMTEL devra briller par une gestion régulée du segment de transport, une gestion équitable des autoroutes qu’empruntent tous les autres opérateurs », recommande le Minpostel. Judith Yah Sunday devra maximiser les potentialités de CAMTEL en redynamisant sa gestion opérationnelle, commerciale et financière pour tirer le meilleur de sa nouvelle position stratégique.

Réaction de Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications

« L’acte que le gouvernement vient de poser en remettant ces trois concessions à CAMTEL est la mise en œuvre en pratique de la vision du chef de l’Etat par rapport au développement de l’économie numérique. C’était une exigence, une nécessité, l’entrée sur le marché de CAMTEL comme quatrième opérateur de téléphonie mobile, en même temps qu’elle se retrouve conforme à la réglementation. C’est un tournant décisif du marché des télécommunications, où désormais, tous les acteurs auront des documents qui ont des cahiers de charges avec des engagements pour que le régulateur soit outillé pour veiller à la couverture, à la qualité de service, à la satisfaction des consommateurs et au développement de l’économie numérique. »

Avatar

Christophe Mercier


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!