L’Afrique face au coronavirus : les pays concernés, les dernières mesures

Redoutant une expansion à laquelle leur système sanitaire fragile ne pourrait résister, les pays africains multiplient les mesures préventives.

Plusieurs pays d’Afrique subsaharienne ont adopté des mesures de restriction aux frontières et les cas se multiplient sur le continent. Le Bénin a enregistré lundi son premier cas de coronavirus, a annoncé à la presse le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin. Il s’agit d’un sujet de nationalité burkinabè, de sexe masculin, âgé de 49 ans, qui est rentré sur le territoire béninois le 12 mars 2020, a-t-il ajouté. L’homme avait quitté le Burkina Faso le 21 février 2020 pour séjourner en Belgique. Il est retourné au Burkina Faso le 4 mars et y est resté durant huit jours jusqu’au 12 mars 2020, date à laquelle il est rentré sur le territoire béninois par voie aérienne, a ajouté le ministre. « L’état clinique du patient est stable et rassurant, et il bénéficie d’une prise en charge adaptée », a-t-il ajouté, précisant que « les personnes ayant été en contact avec le sujet sont en cours d’identification au Bénin comme au Burkina Faso et feront l’objet d’un suivi rigoureux ».

Le Cameroun invite les potentiels suspects à se signaler

Déjà cinq cas confirmés du Covid-19 au Cameroun. De nombreuses voix s’élèvent pour réclamer l’arrêt des liaisons aériennes et maritimes avec les pays qui dénombrent le plus grand nombre de malades comme la France et l’Italie, mais le gouvernement n’en est pas encore là. Dans un communiqué paru dimanche 15 mars, le ministre de la santé publique, le docteur Manaouda Malachie, invite plutôt les passagers des vols Air France n°AF 900 et SN Brussels n° 371 ayant transporté deux des cinq patients « à bien vouloir se signaler de toute urgence ». Et dans un autre communiqué paru ce 16 mars, M. Malachie invite tout voyageur en provenance des pays à risque à « observer une quarantaine de quatorze jours avant toute activité et contact ».

En Tanzanie et au Nigéria

Les autorités sanitaires tanzaniennes ont confirmé lundi le premier cas de Covid-19 dans le pays. Il s’agit d’une femme de 46 ans, qui est arrivée dimanche de Belgique par RwandAir après avoir visité la Suède et le Danemark, a déclaré la ministre de la Santé, Ummy Mwalimu, lors d’une conférence de presse dans la capitale commerciale, Dar es Salaam. Mme Mwalimu a précisé que la patiente avait quitté la Tanzanie le 3 mars et était revenue dans le pays le 15 mars.

La Banque centrale nigériane (CBN) a annoncé lundi la création d’un fonds de soutien à l’économie du pays le plus peuplé d’Afrique, durement impactée par les effets du coronavirus, ainsi que d’autres mesures de soutien au secteur de la santé. L’économie du Nigeria, premier producteur de pétrole en Afrique subsaharienne, subit de plein fouet la chute des cours mondiaux du baril liée à la baisse de la demande chinoise et à la guerre des prix que se livrent l’Arabie saoudite et la Russie. Un fond de microfinance sera débloqué « à hauteur de 50 milliards de nairas (121 millions d’euros) pour les ménages et les micros et petites entreprises qui ont été particulièrement touchés par Covid-19, y compris, mais sans s’y limiter, les hôteliers, les prestataires de services aériens, les marchands de soins de santé », a déclaré le gouverneur de la CBN, Godwin Emefiele, au cours d’une conférence de presse à Abuja. Il a également annoncé une « aide au crédit pour l’industrie de la santé afin de répondre à l’augmentation potentielle de la demande de services et de produits de santé » en facilitant les conditions d’emprunt pour les entreprises pharmaceutiques, les hôpitaux et les praticiens désireux de développer leur activité ou leur offre de soins localement.

En Cote-d’Ivoire, Ouattara ferme les frontières

Le Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) organisé chaque année à Abidjan par le célèbre groupe ivoirien Magic System, prévu à la mi-avril, a été reporté en raison du coronavirus, a annoncé lundi son promoteur, le leader du groupe Salif Traoré, dit A’Salfo. Dimanche, le gouvernement ivoirien a annoncé trois nouveaux cas, portant à quatre le nombre de personnes testées positives au coronavirus dans le pays. Le président a annoncé la fermeture des frontières ce 16 mars pour une durée de 15 jours.

Selon l’OMS, l’épidémie de Covid-19 fait peser une menace inquiétante sur le continent en raison de la vulnérabilité de ses systèmes sanitaires. L’essentiel des efforts des autorités consiste donc à empêcher les contaminations locales à partir de ces patients. Cela dit, les experts internationaux estiment aujourd’hui que les pays africains ont tiré les leçons des récentes épidémies de fièvre hémorragique Ebola en République démocratique du Congo et en Guinée et sont désormais mieux préparés face au Covid-19. Parole d’experts, certes, mais seul le terrain dira si cela est vrai.

Dans le Maghreb

Si, selon un bilan officiel actualisé mercredi après-midi, 60 cas de coronavirus ont été détectés en Égypte et une personne est décédée, un touriste allemand de 60 ans, de nombreux soupçons pèsent sur la réalité des chiffres.

Le Maroc a annoncé samedi 14 mars la suspension des liaisons aériennes avec l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique et le Portugal. Tous les rassemblements publics de plus de 50 personnes ont également été interdits. Lundi 16 mars, 28 cas de contamination par le Covid-19 étaient recensés dans le royaume, dont un ministre. Un décès a été enregistré en début de semaine, alors que le premier patient contaminé a été entièrement rétabli, selon les autorités sanitaires du pays. À ce jour, lundi 16 mars, toutes les liaisons avec l’international sont coupées. Parallèlement, un fonds spécial doté de 10 milliards de dirhams (934 millions d’euros) a été crée pour, selon le communiqué du cabinet royal prendre en charge « des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence ».

Le Premier ministre algérien Abdelaziz Djerad a ordonné la suspension temporaire à partir du 17 mars de toutes les liaisons aériennes et maritimes entre l’Algérie et la France pour tenter de contenir l’épidémie du nouveau coronavirus, ont indiqué dimanche ses services. Les Algériens constituent de loin la première communauté immigrée en France, l’un des pays les plus touchés par l’épidémie en Europe. Quatre décès ont été enregistrés jusqu’à présent en Algérie en raison du coronavirus, selon le ministère de la Santé. À ce jour, 48 cas de Covid-19 ont été confirmés. Un 49e cas –le premier cas recensé fin février concernait un ressortissant italien rentré depuis en Italie.

Autre pays : la Mauritanie. Son gouvernement a interdit, à partir de ce dimanche, « toutes les activités culturelles et artistiques » sur l’ensemble du territoire national pour limiter les rassemblements en prévention du Covid-19, a annoncé dimanche le ministère mauritanien de la Culture dans un communiqué. Un premier cas de contamination au Covid-19, actuellement sous traitement, a été confirmé le 13 mars en Mauritanie.

L’Afrique de l’Ouest non épargnée

Le Ghana a annoncé dimanche la fermeture prochaine de ses frontières aux personnes arrivant des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus. L’interdiction concerne « tous ceux qui, au cours des 14 derniers jours, se sont trouvés dans un pays où au moins 200 cas ont été enregistrés », a indiqué le ministère de l’Information. Cette mesure entrera en vigueur mardi pour les étrangers. En ce qui concerne les citoyens ghanéens et les étrangers possédant le statut de résident, ils seront soumis après leur entrée au Ghana à une quarantaine obligatoire de quatorze jours chez eux. Cette décision survient alors que ce pays d’Afrique de l’Ouest a vu le nombre de cas de coronavirus recensés sur son territoire passer de deux à six.

Huit nouveaux cas de coronavirus ont été détectés au Burkina Faso, portant le nombre de personnes infectées à 15, cinq jours après l’annonce des 5 premiers cas dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest qui a décidé samedi la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités. La maladie est devenue une question de sécurité sanitaire, a déclaré samedi soir le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré. Pas loin du Burkina, le Liberia a annoncé lundi son premier cas de contamination par le nouveau coronavirus. Il s’agit d’un officiel revenu de Suisse vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!