Département du Djerem : les sollicitudes de Chantal Biya

La cérémonie de rétrocession de l’école publique rénovée et équipée de Meidjamba et la remise des dons aux femmes rurales et aux personnes âgées du département, a été présidée par madame Koulsoumi Alhadji, représentante personnelle de la première dame du Cameroun.

Le village Meidjamba, situé à une vingtaine de kilomètres de Tibati, sur l’axe Tibati-Batschenga en plein travaux de bitumage, a connu une effervescence particulière le 19 octobre 2019. L’école publique, qui ployait sous les affres des intempéries et du poids de l’âge, renvoyait une image hideuse aux illustres visiteurs du chef du village dont le palais se situe juste en face. Les cris des élèves, parents et encadreurs de cette école sont parvenues aux délicates oreilles de madame Chantal Biya, présidente fondatrice du fondatrice  du Cercle des amis du Cameroun (Cerac). Dans son élan de participation active au développement du Cameroun en apportant des aides majeures aux populations les plus démunies, la première dame du Cameroun y a dépêché une importante mission du Cerac, conduite par Koulsoumi Alhadji épouse Boukar, déléguée du Cerac pour la région de l’Adamaoua.

Les réalisations et dons du Cerac

Pour l’école publique, le coup neuf est total. Espaces verts, murs repeints, toiture revêtue en matériaux scintillants, latrines et bureaux reconstruits et équipés. Salles de classes équipées en tables bancs. « Il va sans dire que la réhabilitation et l’équipement de notre école suscite chez les jeunes de Meidjamba et des villages environnants, un engouement sans précédent », a témoigné Faustin Kickimo, le directeur de l’école.

Pour les mamelles nourricières du département, organisées en quinze coopératives, et pour les personnes âgées, les mains des missionnaires de la première dame étaient pleines. Des brouettes, machettes, arrosoirs, et de nombreux agricoles, alimentaires et de première nécessité leurs ont été distribués.

La reconnaissance des bénéficiaires

Les 500 élèves ont témoigné leur gratitude à l’épouse du chef de l’Etat, à travers des sketches, jeux et chansons. La présence du préfet du Djerem, M. Bernard Djiomo, qu’accompagnaient les autorités administratives et traditionnelles, a rehaussé l’éclat de la cérémonie. « Le projet de Meidjamba, comme des centaines d’autres avant lui au Cerac, donne une preuve concrète de la détermination de la première dame à faire reculer les fléaux de l’ignorance, l’obscurantisme et de l’analphabétisme », a témoigné Koulsoumi Alhadji épouse Boukar, déléguée du Cerac pour la région de l’Adamaoua. « C’est Une œuvre grandissime du Cerac qui va sans doute contribuer au développement de notre contrée le Djerem. L’Ard à travers ma personne dit merci au Cerac et à la première dame du Cameroun pour ce coup de cœur en faveur de la population du Djerem », a déclaré Mohamadou Saoudi, président national de l’Association des ressortissants du Djerem (Ard).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!