Région de l’Est – Elections locales : Les hostilités lancées à Doumaintang

Deux partis politiques à savoir le RDPC et le parti Univers, sont en compétition dans la localité. Il revient à la formation leader depuis 1985, de battre pavé face à ses concurrents pour l’échéance.

Le président de la commission communale de campagne Michel Ange Angouing a appelé à plus de vigilance de la part des électeurs, militants pour une victoire éclatante du RDPC au soir du 9 février 2020. Le haut responsable souligne que la campagne sera axée sur des points de porte à porte, de ratissage du terrain, en marge des meetings et de communications spécialisées.

Après la lecture de la circulaire su Sécrétaire général du RDPC Jean Kuété, l’ex-Ministre de la fonction publique et réforme administrative, n’a pas hésité à remercier le Chef de l’Etat S.E Paul Biya pour la haute confiance placé en ce digne fils de l’Est. Il a également remercié les filles et les fils de Doumaintang ainsi que les âmes généreuses pour leur disponibilité, et appuis multiformes. Le président de la commission de vote, est resté positif en rapport avec les futurs résultats.

Le désormais ex-Ministre a adressé le 28 février 2018, une demande d’explication au Directeur Général de l’ENAM, Linus Mendjana. Cette correspondance visait à avoir l’éclairage sur certaines irrégularités constatées sur les procès-verbaux lors des concours d’entrée à l’ENAM au titre de l’année académique 2018/2019. Bien plus, la même correspondance cherchait à savoir pourquoi le Directeur Général de l’ENAM était absent à la cérémonie de présentation des vœux qui a eu lieu le 26 janvier 2018 et à la cérémonie de sensibilisation et d’imprégnation des lauréats de la promotion 2015/2017 tenue le 23 février 2018 au Palais des Congrès de Yaoundé.

Serviteur de l’Etat, il a été infatigable

L’on se souvient qu’Ange Michel Angouing avait invalidé les résultats de l’ENAM et publié d’autres résultats 24 heures après en 2018 lorsqu’il était aux commandes de la fonction publique et réforme administrative. C’est un autre ressortissant de la région de l’Est Joseph Lé, qui remplace Ange Michel Angouing, au Ministère de la fonction publique et de la réforme administrative de nos jours.

En mai 2016, Michel Ange Angouing et ses équipes ont démasqué des personnels intégrés irrégulièrement. C’était au cours des opérations d’assainissement du fichier-solde et personnels de l’Etat. Ces derniers auraient permis l’intégration irrégulière de plusieurs personnes durant l’opération de contractualisation des ex-temporaires en 2009.

Selon le communiqué du Minfopra, les auteurs ont été identifiés et font déjà face aux procédures disciplinaires, sans préjudice de poursuites judiciaires. En mars de la meme année, à sa demande, les salaires de 3000 agents avaient été suspendus. Ces derniers ne figuraient dans aucun fichier des personnels des administrations publiques et ne s’étaient pas faits enregistrés. Cette mesure rentrait alors dans la continuité du projet d’assainissement du fichier solde de l’Etat lancé depuis le 26 août 2015. A cet effet, Michel Ange Angouing avait publié une liste de 10 375 agents de l’Etat convoqués auprès des ressources humaines de leurs ministères respectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!