Covid19: Le MINAT ordonne à MTN et Orange Cameroon la clôture des comptes de Maurice Kamto

Paul Atanga Nji s’est adressé par voie de correspondance officielle du 27 avril 2020, aux deux responsables de téléphonie mobile, pour la clôture des comptes du Survival Initiative en rapport avec la lutte contre le coronavirus.

Paul Atanga Nji est passé à la vitesse supérieure. Le Minat s’est rendu à plus d’un communiqué à l’endroit des leaders politiques et associations qui ont ouvert des collectes dans le cadre de la lutte contre le covid-19 au Cameroun. Le membre du gouvernement demandait à des derniers, dans ses précédentes notes, de mettre fin à toute initiative de collecte des fonds autre que le fonds spécial de solidarité nationale crée par le président Paul Biya le 31 mars 2020.

Après s’être adressé au ministre des Finances pour prendre le dossier en main, le Minat a, à travers des pétitions signées ce 27 avril 2020, demandé aux directeurs généraux de MTN et Orange Cameroon de « fermer les comptes Mobile Money et Orange Money ouvert par l’association illégale dénommée Survie-Cameroon- Survival Initiative », peut-on lire.

Une attitude républicaine

Dans ces deux  correspondances chacune adressées aux Directeur général d’Orange Cameroun et de MTN, Paul Atanga Nji demande de procéder « sans tarder » à la clôture du compte Mobile Money et le gel des fonds de l’association « Survie-Cameroon-Survival-Initiative ». Une démarche que le Minat motive par le fait que l’association de même que l’appel à générosité public aient été institués en violation des textes en vigueur. Il ajoute par ailleurs que « Selon la loi no 90/056 du 19 décembre 1990 relative aux partis politiques (Art. 10), il est formellement interdit à un parti politique de recevoir les fonds de l’extérieur

Le Ministre camerounais ne s’arrête pas là ; Paul Atanga Nji met en garde les opérateurs  de téléphonie mobile. « Je relève à votre attention qu’en maintenant actif ledit compte, vous êtes susceptible d’être considéré comme co-auteur ou complice de cette activité illégale » a-t-il précisé. Cette autre sortie du Minat intervient trois jours après que les initiateurs de l’élan de solidarité aient déploré une suspension de leurs comptes mobiles money domiciliés à Orange Cameroun et MTN. Après une demande de rétablissement du fonctionnement desdits comptes, c’est l’opérateur de téléphonie mobile MTN qui le premier va lever la suspension. Une suspension qui avait été faite à la demande « d’une autorité en charge de la surveillance des transactions financières. » précise l’opérateur. Jusqu’ici, Orange Cameroun ne s’était pas encore manifesté.

Afriland First Bank précédemment remis à l’ordre

Le Ministre de l’Administration Territoriale avait dans un communiqué, affirmé que l’action de l’opposant, était illégale. Le Ministre Paul Atanga Nji avait d’ailleurs, joint l’acte à la parole, envoyé le 09 avril une lettre au Directeur Général de la banque où est logé le compte du Mrc, dans laquelle il lui était demandé de fermer le compte ouvert au nom de l’initiative « Survie Cameroun, Survival Cameroon.»

Le Ministre de l’Administration Territoriale a par ailleurs invité les uns et les autres à ne contribuer qu’exclusivement dans le Fonds National de Solidarité mis sur pieds quelques jours plus tôt par le gouvernement pour lutter contre l’épidémie du Covid 19 qui touche le pays.
En dépit de la mise en garde ministérielle, Maurice Kamto a décidé de maintenir son opération de levée des fonds. Un peu plus de 500 mille Euros, soit plus de 300.000 millions de Fcfa, ont été récoltés au terme de la première semaine.

En filigrane du bras de fer juridico-politique qui semble s’installer entre le pouvoir et l’opposant, se dégage notamment la problématique de la reddition des comptes au Cameroun par les pouvoirs publics face aux agissements illégaux de personnes. La coexistence de plusieurs initiatives de collecte d’argent pour faire face au même problème en situation normale, est perçue comme une volonté de défier le pouvoir et donc illégal, pour ensuite coordonner leurs actions d’intervention sur le terrain. En outre, il y a en effet eu des précédents qui appellent à la plus grande prudence. Les pouvoirs publics avaient organisé en 1994 une opération « Coup de Cœur » qui a consisté à lever publiquement des fonds pour soutenir l’équipe nationale fanion de football, « Les Lions Indomptables », alors qualifiés pour la phase finale de la coupe du monde de la même année sous la houlette du Gouvernement. Il y a eu d’autres initiatives de même nature pour soutenir les soldats engagés au front ainsi que les victimes civiles, ou leurs familles de la secte terroriste Boko Haram, ou encore plus récemment pour soutenir le plan d’urgence humanitaire gouvernemental destiné aux victimes de la crise anglophone.

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X