CAN 2019 : Les requêtes Comoriennes irrecevables devant le TAS !

Le tribunal arbitral du Sport a rejeté le 4 juin 2019, la requête de la Fédération comorienne de football, contre la Confédération africaine de football qui stipulait notamment l’élimination du Cameroun à la compétition.

L’équipe dirigée par Clarence Seedorf sera bel et bien en Egypte pour la coupe d’Afrique des Nations. Le Cameroun peut enfin respirer. Le Tribunal arbitral du sport (TAS), saisi par la Fédération de football des Comores qui espérait disputer la  CAN 2019 a jugé mardi 4 juin ses appels irrecevables.

En effet, les Comoriens estimaient que la Confédération africaine de football (CAF) n’avait pas appliqué son règlement en ne sanctionnant pas le Cameroun, incapable d’assurer l’organisation de l’épreuve, finalement confiée à l’Égypte. Se basant sur la réglementation de la CAF, le TAS semble ainsi mettre un terme aux rêves de réintégration des Comores.

Les juges arbitraux estiment que “même en cas de disqualification de l’équipe nationale du Cameroun, une telle disqualification n’aurait aucune incidence sur le classement de l’équipe des Comores dans son groupe de qualification pour la CAN 2019 et qu’il lui était ainsi mathématiquement impossible de se qualifier pour cette compétition”. Les Lions Indomptables défendront donc leur titre en Egypte.

La formation arbitrale qui s’est chargée de ces deux dossiers les a rejetés. Elle affirme que ces demandes sont paradoxalement sans intérêt pour les Comoriens. Le TAS souligne qu’une exclusion des « Lions Indomptables » du tournoi ne ferait pas pour autant les affaires des Comores. Le Tribunal ajoute que la FFC ne dispose d’aucun intérêt légal suffisant à demander que la Fédération camerounaise de football soit suspendue par la CAF.

C’est aussi et surtout une victoire pour la Confédération africaine de football. Celle-ci va ainsi pouvoir continuer de préparer sereinement la CAN en Egypte ainsi que l’édition suivante. Les camerounais s’étaient vus attribuer l’organisation de la CAN 2021 après avoir été jugés pas prêts pour accueillir celle de 2019. « Le Cameroun sera prêt », a d’ailleurs assuré le patron du foot africain, le Malgache Ahmad, le 4 juin à Paris, lors d’une réunion de la CAF.

Avatar

Jean Jacques France


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!