37e promotion de l’Emia : adoubement solennel par Paul Biya

Le président de la République, chef des Forces armées, a présidé la cérémonie de remise des épaulettes aux lauréats de la promotion « Général de division Kodji Jacob » à la Cour d’honneur de la Brigade du Quartier général de Yaoundé.

Le 24 janvier 2020 était jour de triomphe pour 209 élèves officiers d’actives de l’Ecole militaire interarmées (Emia) de Yaoundé. Les 133 jeunes gens issus du civil nantis d’un baccalauréat auréolé au moins d’un an de succès dans une université ou grande école, et les 76 autres titulaires d’au moins une licence ou d’un diplôme équivalent, après la prise en main en 2016 et le bahutage, ont reçu pour nom de baptême : « Général de division Kodji Jacob ». Dans la position à genou, le Lieutenant Ahmed Mefire Mfondoum major de la promotion, a reçu ses épaulettes des mains du président de la République. Fort des pouvoirs dévolus par la Constitution, le président de la République a procédé à l’assermentation, et l’adoubement par la remise des épaulettes aux postulants au statut d’officiers des Forces armées, garantissant ainsi, leur positionnement spatial au sein de la pyramide hiérarchique de l’institution. Au plan pratique et symbolique, le triomphe permet au chef des Forces armées d’établir le contact physique avec ses collaborateurs, auxquels il transmet sa vision et assigne une mission.

La mission de la promotion de la 37e promotion

« Vous êtes désormais membres d’une armée républicaine. Ainsi, en accomplissant vos missions, vous vous devez de respecter les droits humains et d’être les défenseurs du bien-être de vos compatriotes », a recommandé le président de la République, qui a rappelé le contexte sociopolitique du Cameroun au moment du triomphe de la promotion « Général de division Kodji Jacob ». « C’est un contexte marqué  par l’existence de menaces d’un type nouveau. Vous  pourriez faire face à des conflits dits asymétriques. Vous pourriez également faire face à la cybercriminalité qui peut non seulement porter atteinte à la sécurité nationale, mais aussi déstabiliser l’économie nationale », a souligné le président Paul Biya. Il a recommandé aux nouveaux officiers des Forces armées d’établir une collaboration étroite avec les autorités locales, et d’être proches de leurs subordonnés dans le respect de la discipline qui constitue la force des armées.

Une fois de plus, l’Emia a conservé son statut d’institution de référence continentale à travers la présence dans cette promotion de 16 élèves officiers d’actives des pays frères et amis du Cameroun. « Je tiens aussi à saluer la réussite de vos camarades des pays frères, de la République Centrafricaine, de la République du Congo, de la République de Côte d’Ivoire, de la République Gabonaise et de la République de Guinée. Leur présence parmi vous est un témoignage éloquent du bon label de votre Ecole, de la vitalité de la coopération sous-régionale et régionale, ainsi que de l’excellence des relations entre le Cameroun et leurs pays respectifs », a attesté le président Paul Biya.

Hommage au Général de division Kodji Jacob

« Le Général de Division Kodji Jacob est tombé au champ d’honneur le 22 janvier 2017, victime d’un accident d’hélicoptère, au retour d’une mission de reconnaissance à l’Extrême-Nord dans le cadre de la lutte contre la secte terroriste Boko Haram. Il assumait alors les fonctions de Commandant de l’Opération ”Emergence 4” », a témoigné le président de la République. Natif de Mogodé, dans le département du Mayo Tsanaga, région de l’Extrême-Nord, le Général de division Kodji Jacob vit le jour le 27 janvier 1960. En septembre 1983, il est engagé spécial à l’Emia au titre de la promotion « Rigueur et Moralisation » qui triomphe le 23 mai 1985. « Il s’est distingué, tout au long de sa carrière, par sa bravoure, son intelligence et sa proximité avec la troupe », a reconnu le président Paul Biya.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!