Message à la Nation : Paul Biya réaffirme une croissance à 4% en 2020

Du Grand Dialogue national en passant par le nouveau code des collectivités territoriales décentralisées, le président de la République a fait le round-up des grands chantiers de l’année 2019, et poser les jalons de la nouvelle année qui s’ouvre pour les camerounais via son traditionnel discours du 31 décembre.

Evolution vis-à-vis du progrès social

« Notre objectif reste d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens et, à terme, d’éradiquer la pauvreté. C’est une tâche considérable qui nécessite de gros moyens financiers. Les allocations budgétaires qui lui sont consacrées sont importantes et, évidemment, fonction du niveau des recettes de l’Etat » a-t-il tenu à souligner en termes de pari social.

Tout en faisant un croisement entre le progrès social et la croissance de notre économie, Paul Biya estime qu’il évolue de façon satisfaisante, malgré un contexte international incertain. Les mérites de l’implication des institutions internationales dans cette stabilité économique ont été vantés, notamment avec le concours du Fonds Monétaire international (FMI), la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement et l’Agence Française de Développement. Des actions significatives qui contribuent à l’émergence du Cameroun en 2035.

La situation sécuritaire des régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest : Biya tend la main une ultime fois aux sécessionnistes

 « C’est sans aucun doute, pour le moment, l’un des problèmes les plus urgents. L’activité criminelle des groupes armés continue de perturber la vie publique, économique et sociale dans ces régions. Pourtant, ces derniers mois, diverses mesures ont été prises pour ramener à la raison ces jeunes qui, pour la plupart, se sont laissé endoctriner. Des appels à déposer les armes leur ont notamment été lancés et des perspectives de réinsertion sociale ouvertes » a précisé le Chef de l’Etat dans son allocution.

« Pour ceux qui s’obstinent à demeurer dans la mauvaise voie et qui continuent à avoir recours à la violence, nous n’aurons pas d’autre choix que de les combattre pour protéger tous nos concitoyens. Nos forces de défense et de sécurité feront une fois de plus leur devoir avec mesure, mais sans faiblesse. Je veux ici les assurer de mon total soutien et de ma haute considération » ainsi le Nnom-Ngui réitère une fois de plus son devoir de protection envers les camerounais contre des assauts violents.

Plus de pouvoirs aux Communes et régions : L’espoir du nouveau code des CTD

Rappel a été fait vis-à-vis des textes de lois sur le multiculturalisme et ceux sur nos communes et régions, avec anguille un statut spécial pour les régions anglophones. « Ainsi, dès le 10 décembre 2019, un projet de loi concernant la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme a été adopté par l’Assemblée Nationale et le Sénat. Il prévoit que l’usage de l’anglais et du français doit s’appliquer de façon égale à l’ensemble de nos institutions publiques. Le respect de cette loi, j’en suis sûr, renforcera le caractère bilingue de notre pays. Par ailleurs, le 15 décembre 2019, dans le cadre d’une session extraordinaire de l’Assemblée Nationale et du Sénat, un projet de loi portant code général des collectivités territoriales décentralisées a été soumis à l’examen de nos deux chambres parlementaires » a-t-il souligné. Ce code nouveau comporte des avancées décisives pour notre processus de décentralisation, notamment en ce qui concerne le statut des élus locaux, le fonctionnement des assemblées régionales, le financement des collectivités entre autres.

Le Chef de l’Etat rassure son attachement aux valeurs démocratiques à l’aube des locales 2020

Tout en condamnant les actes barbares de quelques illuminés de la diaspora, il rappelle les principes du jeu démocratique avec ancrage vers des gestes sains. « Ce ne sont ni les réseaux sociaux, ni tel ou tel organe de presse qui peuvent changer les résultats d’une élection, encore moins les manifestations illégales, les violences et les attaques personnelles ou haineuses » a-t-il martelé avec autorité.

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!