Diocèse de Bafia: Mgr Emmanuel Dassi Youfang succède à Jean-Marie Benoit Bala

Avant sa promotion par le pape François, Mgr Emmanuel Dassi Youfang officiait au diocèse de Bafoussam comme évêque auxiliaire. Il prend les rênes trois ans après le décès de Mgr Bala Benoit.

Alors que l’église catholique et le gouvernement camerounais n’ont toujours pas accordé leurs violons sur les causes réelles du décès tragique de Mgr Jean-Marie Benoit Bala, il y a trois ans environ, le pape François vient de nommer son remplaçant à la tête du diocèse de Bafia.

L’heureux élu est né le 7 août 1967 à Baham, dans le diocèse de Bafoussam. Avant d’entrer au séminaire, il a étudié la zoologie à l’Université d’État, à Yaoundé. Puis, il a fait ses études en philosophie et en théologie au Grand Séminaire interdiocésain Paul VI à Douala. Il est titulaire d’une licence en théologie fondamentale en 2012, à l’École Cathédrale-Faculté Notre-Dame de Paris. Il a été ordonné prêtre le 16 juin 2001 pour le diocèse de Bafoussam. Il a été curé et recteur du Sanctuaire marial de 2001 à 2009. Il a occupé le poste du vicaire général (2009-2010). Après avoir fait ses études de théologie à Paris, de 2010 à 2012, il est devenu vicaire général et curé de paroisse. Au lendemain de la disparition de Mgr Jean-Marie Benoit Bala, le Vatican avait désigné l’évêque de Bafang, Abraham Kome, administrateur apostolique du diocèse de Bafia.

Les mémoires encore vives

Dans le cadre du premier anniversaire de la mort de l’ancien évêque de Bafia, l’église catholique avait organisé une série de services commémoratifs, à savoir une messe de requiem le samedi 02 juin 2018 et un triduum de prière entre autres. Pour les fidèles de la paroisse de Bafia  le 31 mai 2017 sonne le glas d’une perte mémorable. L’on se souvient encore la voiture de leur évêque, une Prado de couleur bleu était retrouvée sur le pont d’Ebebda avec un mot devenu célèbre « Je suis dans l’eau ».

Une chasse au corps qui avait émue l’opinion nationale et internationale avait été instruite par les pouvoirs publics. Finalement, la dépouille du prélat sera découverte trois jours plus tard date par un pêcheur malien dans une zone située à environ sept kilomètres du pont. Pour la première fois dans l’histoire récente, l’église catholique était sortie de sa réserve. La mort a causé tant de peine et de consternation dans le pays. Ceci parce que Jean-Marie Benoît Bala était considéré comme un homme religieux extraordinaire. Qui avait d’ailleurs réussi à se forger une image de chef spirituel intègre. Né le 10 mai 1959 à Oveng, région Centre, il était évêque de Bafia depuis 2003.

En 2019, Mgr Abraham Kome Boualo avait présidé une messe de commémoration du décès de Mgr Bala vendredi 31 mai à Bafia. Le diocèse de Bafia a donc vécu du 22 au 31 mai 2019 au rythme de la célébration du 2eme anniversaire de la disparition de Mgr Jean Marie Benoît BALA, cette année ce sera le troisième anniversaire de sa disparition.

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X