Développement urbain : un 2nd contrat de ville pour Yaound

Une convention a été signée le 14 novembre entre le gouvernement, la CUY et les 7 communes de cité capitale.

Le ministère de l’habitat et du développement urbain (MINHDU), la Communauté urbaine de Yaoundé (CUY) et les maires des sept communes de la capitale ont conclu le 14 novembre 2018, le 2e contrat de ville de Yaoundé et la convention d’application du Projet d’assainissement de Yaoundé (PADY II), en vue de lutter contre les inondations. Le contrat de ville s’étale de 2018 à 2024 et vise entre autres, l’amélioration de la cohérence et de la coordination des interventions du MINHDU et des collectivités territoriales décentralisées, suivant les documents de planification urbaine. La programmation conjointe de la réalisation des travaux et actions prioritaires, ayant pour objectif d’améliorer les conditions de vies des populations, y est aussi comprise. « C’est un document cadre qui devrait permettre à la Communauté urbaine de Yaoundé et aux communes de mettre en œuvre leurs plans de développement local. Et à partir de ce document, nous avons à engranger dans un premier temps, une somme supérieure à 600 milliards de FCFA. Nous avons des projets financés avec la Coopération française, la Banque mondiale et d’autres partenaires. C’est un document très important», a affirmé le MINHDU, Jean Claude Mbwentchou.

Le contrat de ville comprend trois programmes. Le programme d’investissement, d’entretien des ouvrages et celui d’amélioration de la gestion municipale. Il est fondé sur deux éléments de la stratégie de développement urbain telle que décrite par le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi : l’amélioration des conditions de vie des populations et le renforcement du rôle économique de la ville. Concrètement ledit contrat va de façon spécifique, renforcer les infrastructures structurantes, améliorer la mobilité urbaine, collecter et traiter les déchets solides et liquides, étendre les services urbains de base dans les quartiers, préserver et valoriser les paysages urbains et périurbains. Des projets qui vont être exécutés autour des conventions d’application. Le ministre Jean Claude Mbwentchou a souligné que chaque intervenant devra œuvrer à son niveau pour la réalisation d’une vision partagée, celle de villes camerounaises plus harmonieuses, inclusives et qui contribuent à l’émergence du Cameroun. De cette façon, il a invité les maires à mettre en place dans les plus brefs délais, une instance de concertation chargée de la coordination et du suivi de la mise en œuvre de leurs engagements. Pour couronner la signature de ce 2nd contrat une visite des chantiers de construction des canaux de drainage dans la ville de Yaoundé a été effectuée.

Gérard Barbut


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter