Sommet Mondial sur la Vaccination : Le Président Paul Biya honore le Cameroun

1 million de dollars, c’est le montant de la contribution du Chef de l’Etat S.E. Paul Biya lors du Sommet Mondial qui s’est tenu à Londres du 3 au 4 juin 2020.

« La vaccination est, pour ainsi dire, une véritable arme sanitaire de prévention et de protection de masse, que l’humanité dans son ensemble doit s’efforcer sans relâche de promouvoir en tant que bien public mondial au profit de tous ». Ce propos contenu dans la déclaration du Président Paul Biya, lue par le Secrétaire général adjoint de la Présidence de la République, Elung Paul Che, illustre à suffisance la position du Cameroun. Pour accompagner cette initiative le Chef de l’Etat s’est engager financièrement. « Je suis heureux d’annoncer que le Cameroun s’engage à verser un montant de 1 million de dollars US à titre de nouveau financement de GAVI et de contribution à l’atteinte de l’objectif de 7,4 milliards de dollars US pour la campagne 2020. »

Un acte largement apprécié par le Haut-commissaire de Grande Bretagne au Cameroun, Rowan Laxton. « Je voudrais saluer les efforts du gouvernement camerounais qui a donné sa propre contribution financière pour soutenir les efforts collectifs. C’est un exemple de la solidarité. Le Cameroun est l’un des 68 pays qui bénéficient de ce programme de vaccination ».

En perspective, un vaccin contre la COVID19

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, l’a dit dès le début, « La Covid-19 est la plus grande crise de santé publique de notre génération et il n’y a toujours pas de vaccin ». Elle était présente dans toutes les articulations de la rencontre. Elle c’est la Covid-19. Elle a imposé une nouvelle manière de faire les Sommets. Les travaux se sont ainsi déroulés en visioconférence avec pour coordonnateur le Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson. Objectif déclaré réunir 7,4 milliards de Dollars pour le financement des activités de Gavi, l’Alliance mondiale pour la vaccination de 2021 à 2025. Objectif atteint avec 8,8 milliards à la fin de la séance de travail soit 5 billions 107 milliards 529 millions 604 milles 838,32 FCFA.
Cette somme devra prioritairement servir à la recherche d’un vaccin contre la pandémie qui a déjà fait plus de 397 388 décès et atteint 6 799 713 personnes. L’urgence est donc réelle. C’est donc comme un seul homme que les participants au Sommet ont uni leurs forces pour barrer la route à ce fléau.

« Un vaccin contre la Covid-19 doit être considéré comme un bien public : un vaccin pour les populations, comme le demandent de plus en plus de dirigeants mondiaux », aura au préalable insisté António Guterres.

La santé mondiale, une priorité

A terme, le Comité d’organisation de Gavi qui célébrait son 20e anniversaire, espère être « en mesure de maintenir la vaccination dans les pays en développement, ce qui permettra d’atténuer l’impact de la pandémie. Nous pourrons les aider à maintenir leurs systèmes de santé, ce qui leur permettra d’être prêts à introduire rapidement les vaccins contre la COVID-19. Et d’ici 2025, nous aurons pu vacciner plus de 1,1 milliard d’enfants, et sauver ainsi 22 millions de vies ». Outre la COVID19, la somme collectée permettra également de poursuivre la lutte contre d’autres maladies. Il s’agira d’intensifier la lutte contre la typhoïde, la rougeole et la poliomyélite entre autres. Lutte mise en berne par l’épidémie de Coronavirus et les mesures mises en place par les gouvernements pour limiter sa propagation.

En outre, au cours des travaux qui se déroulaient par visioconférence, il convient de relever que ce sommet intervient alors que le monde fait face à la pandémie du coronavirus. C’est ainsi que les travaux se sont focalisés sur ce phénomène sans précédent, ce au regard de l’ampleur de la menace qu’il occasionne.

Outre le Covid-19, la rougeole figure au rang des préoccupations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui, avant les travaux de la capitale britannique, souhaitait mobiliser la somme de 7,4 milliards de dollars, soit près de 43 milliards de FCFA pour financer les activités de GAVI sur la période 2021-2025. Il convient de souligner que l’Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation a vu le jour en 2000 en prenant la forme d’un partenariat des secteurs public et privé sur les questions d’immunisation qui a pour but d’accélérer les progrès des pays pauvres dans les possibilités d’accès des enfants à la vaccination.

L’OMS satisfaite

L’Organisation mondiale de la Santé a salué les engagements financiers pris au Sommet mondial sur la vaccination, qui s’est tenu virtuellement sous les auspices du Gouvernement britannique. Ce Sommet, qui fait suite à celui organisé avec succès à Berlin en janvier 2015, est la troisième conférence d’annonces de contributions de Gavi, l’Alliance du vaccin.  Ces nouveaux engagements permettront à l’Alliance Gavi de protéger la génération à venir et de réduire les inégalités face aux maladies grâce à la vaccination de 300 millions d’enfants supplémentaires d’ici à 2025.

« Grâce aux vaccins, des centaines de millions de décès ont été évités, la poliomyélite est sur le point d’être éradiquée et, depuis quelques années, de nouveaux vaccins sont disponibles, contre la maladie à virus Ebola et contre le paludisme », dit le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

« Mais les vaccins ne livrent tout leur potentiel que s’ils servent à protéger les plus pauvres et les plus vulnérables. La pandémie de COVID-19 est en train de réduire à néant les progrès que nous avions accomplis grâce aux campagnes de vaccination contre la poliomyélite, le choléra, la rougeole, la diphtérie et la méningite », a-t-il ajouté.

Grâce aux engagements financiers audacieux qui ont été pris, l’Alliance Gavi sera mieux à même de maintenir la vaccination dans les pays à revenu faible et d’atténuer ainsi l’impact de la pandémie de COVID-19. Ceci permettra également de renforcer les systèmes de santé. Le contexte de la pandémie de COVID-19 nous rappelle à quel point la santé de chacun dépend de la santé de tous, et que les vaccins sont essentiels pour la sécurité et la santé de la population.

Le Sommet mondial sur la vaccination marque le vingtième anniversaire de la fondation de l’Alliance Gavi. Le Dr Tedros a ajouté dans le communiqué officiel de l’institution sanitaire mondiale du 4 juin : « Nous célébrons, aux côtés de l’Alliance Gavi, les formidables succès remportés collectivement. Ces annonces de contributions ne sont pas seulement un investissement dans l’Alliance, dont nous sommes très fiers d’être partenaire. Elles font progresser notre vision commune d’un monde en meilleure santé, plus sûr et plus juste. »

Avatar

Manfred Essome


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Qui sommes nous

Meyomessala international est un outil de communication stratégique, axé sur le marketing politique des  leaders d’opinion , des acteurs de la société civile africaine ainsi que  des acteurs économiques. C’est  une publication et  une diffusion du Groupe BYSSEN, entreprise de droit camerounais  spécialisée dans  la  communication  écrite  et cybernétique.




Newsletter


error: Content is protected !!
X